Les derniers jours de la Maison de la perle et ensuite?

PAPEETE, mercredi 20 novembre 2013 – Article paru dans TAHITI INFOS jeudi 21 novembre
Le gouvernement a pris un arrêté en conseil des ministres pour le reclassement de la directrice de la Maison de la perle, Hinano Teanotoga. L’Etablissement public à caractère industriel et commercial sera dissout le 31 décembre 2013.

Sur les 12 employés de cet établissement public, seul un a le statut de fonctionnaire détaché. Les 11 autres, sous contrat de droit privé, seront licenciés, selon une information confirmée par Nuihau Laurey, le 7 août dernier à l’annonce de la décision supprimer l’EPIC.

Le vice-président avait exposé cette décision comme une mesure de « rationalisation de l’action publique » concernant un établissement « dont l’utilité n’est pas avérée ». « Une grande partie de l’activité de la Maison de la perle était auparavant assumée par la direction des ressources marines », avait rappelé Nuihau Laurey avant d’ajouter que « compte tenu du peu d’entrain qui a été manifesté par les perliculteurs – qui sont tout de même les premiers concernés par les conditions d’intervention de la Maison de la perle – et dans un contexte de réduction de la dépense publique, le gouvernement a souhaité réaffecter les activités assumées par la Maison de la perle, au sein de la Direction des ressources marines, et de procéder à la fermeture et à la dissolution de cette structure ».

La Maison de la perle, créé en 2009, avait la charge de la promotion et de la protection juridique de la perle et des produits perliers, et consacrait une grande partie de son activité au tri, à la classification et à l’évaluation de la production.

Rédigé par JPV le Mercredi 20 Novembre 2013