Qui sommes nous ?

Manihi, l’île aux perles.

L’atoll de Manihi, situé dans le nord de l’archipel des Tuamotu, a près de 600 km de Tahiti, à toujours eu une place privilégiée dans l’histoire de la perliculture.
Les eaux limpides de son lagon étaient déjà, dès le 19 eme siècle, un haut lieu de la collecte des nacres sauvages. Les coquilles brutes étaient utilisées pour la confection de boutons et autres objets de marqueterie.
Cette dangereuse activité, appelée « plonge » était pratiquée par des plongeurs en apnée, au mépris des nombreux dangers qui les guettaient.
La surexploitation des bancs de nacres sauvages et l’apparition de matières de substitution comme le plastique sonna le déclin de cette activité vers les années 60.
La naissance de la perliculture moderne et la gestion des ressources lagonaires mirent progressivement fin à la plonge des nacres.
C’est encore Manihi, qui fut choisi, en 1968, par les frères Rosenthal pour créer la première ferme perlière commerciale Depuis cette époque, la perliculture n’a fait que se développer avec l’apparition de nombreuses exploitations.

20 années d’expériences !
Arrivés en 1990 sur l’atoll de Manihi, Jérôme et Thierry sont successivement plongeurs puis responsables d’une même ferme perlière.
L’aventure de la perliculture bat alors son plein, avec près de 80 exploitations installées dans le lagon.Les atolls voisins sont aussi en plein essor.

C’est en 1993 que Thierry décide de se lancer dans l’aventure en créant sa propre ferme perlière. Une fois le terrain trouvé et la concession maritime obtenue, l’aventure peut commencer.

L’exploitation, située à 25 km du petit village de Turipoa, est accessible uniquement par bateau. Pas de route, ni téléphone et électricité, pas même de voisinage à moins de 8 km.
La première des priorités, dans des endroits aussi reculés, est de construire un abri et un toit pouvant recueillir l’eau potable pouvant être stockée dans une citerne.

A l’autre bout du lagon se trouve le village, la mairie, le dispensaire, l’agence postale et surtout la passe qui permet aux goélettes de venir livrer leurs marchandises, vivres, carburants et matériaux de construction en provenance de Tahiti.

Authentique autodidacte, Thierry acquiert peu à peu la maitrise des techniques de collectages et d’élevages des nacres, puis celles du collage des mabés et de la greffe en perles. C’est dans ce contexte d’isolement particulièrement difficile que naitront les premières récoltes conséquentes de perles.

En 2003, Jérôme et Thierry créeront la Société Civile Aquacole « Mabe Factory ».
Spécialisée dans le mabé ou Demi-Perle, elle deviendra rapidement la référence auprès des professionnels de la place et à l’exportation. Dès leur récolte, les mabés bruts sont acheminés vers l’atelier de « Mabe Factory de Mooréa et transformés par Jérôme.
Depuis 2009, la ferme perlière à traversée le lagon et trouvée un nouveau souffle en rejoignant la structure de la pension « Nanihi Paradise » managée par Vaïana et Philippe Dantin.
Pour sa part, Thierry partage son temps entre la ferme et la métropole, pour développer le réseau commercial.

Nos créations sont actuellement visibles:
– sur Manihi, au sein de la pension « Nanihi Paradise » où vous serez plongés dans l’univers de la perle et du mabé.

– sur Moorea, Jérôme vous recevra dans l’atelier de Mabe Factory d’où la plupart de nos créations de mabé voient le jour. Un grand choix de bijoux en perles ou mabés vous seront proposés dans son show room.

– En Europe, la société « TAHITI PERLES CREATIONS » créé par Thierry, vous propose, depuis plus de 10 ans un grand choix de bijoux et  de créations uniques à des prix producteur.